Un studio n’importe où

Un studio n’importe où

cialis generico a poco prezzo Dans mon dernier article je vous entretenais à propos de mon nouveau diffuseur et réflecteur et vous présentais une photographie réalisée simplement dans mon salon en l’utilisant avec un simple rideau et un parapluie softbox.

watch Aujourd’hui, ce sont deux exemples réalisés avec l’espace disponible dans une salle de bain que je vous présente question de démontrer qu’il ne faut pas nécessairement avoir un studio à portée de main pour concevoir de bons portraits.

http://maientertainmentlaw.com/?search=buy-propecia-in-canada  

http://cinziamazzamakeup.com/?x=dove-acquistare-levitra-generico Fond bleu et espace exigu

source site C’est dans la minuscule pièce réservée pour une toilette dans un sous-sol que je me suis installé pour profiter du mur bleu uniforme.

best way to use levitra Pour obtenir une belle lumière, j’ai du installer ma softbox tout près de mes modèles coincés contre le mur et me reculer de quelques pas dans le couloir, n’ayant que peu de jeu pour effectuer mon cadrage en éclipsant les éléments de décors moins photogéniques de la salle de bain!

La présence de la softbox dans le cadre est voulue mais elle vous illustre aussi le peu d’espace disponible.
Un cadrage serré et impossible de deviner que ce n’est pas un vrai fond de photo.
Autre cliché réalisé dans le cadre de cette séance.

how to get generic cialis Autoportrait sur fond noir

http://cinziamazzamakeup.com/?x=viagra-generico-25-mg-online-prezzo-piu-basso-a-Firenze Je me suis cette fois installé face au miroir dans ma salle de bain, un simple rideau de velours noir à 10$ camouflant le rideau de douche. La lumière était assez douce et uniforme grâce aux murs blancs m’entourant mais le résultat final de ma réflexion dans le miroir pas très intéressant.

Un passage dans Lightroom pour retoucher mes clichés en jouant sur le contraste, la teinte, l’intensité des noirs et un recadrage plus serré a permis de donner un peu de punch à ma réflexion. L’image finale est l’un de mes autoportraits préférés bien que la pose soit un peu clichée.

Un rideau, un miroir et une photo ennuyante avant retouches.
Recadrage serré, retouche des contrastes et réglages minutieux des couleurs.
Pour cette seconde version, j’ai plutôt opté pour le noir et blanc.

http://maientertainmentlaw.com/?search=prednisone-50mg-uses Suggestion de lecture bien à propos

Pour terminer, je vous invite à jeter un coup d’œil aux deux bouquins Studio Anywhere de Nick Fancher, un photographe génial vous dévoilant ses techniques pour réaliser des photos au look professionnel n’importe où uniquement en apprenant à maîtriser la lumière ambiante et celle des flashs portatifs.

Laisser un commentaire